Un Massif encore inexploré

Dans la mosaïque diversifiée des écosystèmes de Madagascar, subsistent quelques zones très peu explorées, peu exploitées et à faible densité humaine.

Le massif du Makay, situé au centre-ouest de l’île, fait partie de ces trésors cachés à la biodiversité préservée. La difficulté d’y accéder en fait l’une des dernières zones inexplorées de l’île. Étendue sur une surface de 150 x 50 km abritant des centaines de profonds canyons produits par l’érosion, cette « Terra Incognita » est l’une des œuvres de la nature les plus monumentales qui soit, pourtant méconnue, y compris des malgaches. Malheureusement, ce massif est menacé par le développement des monocultures avoisinantes et par des techniques non contrôlées de déforestation par le feu.

Madagascar-Massif-Makay-trekking-ecotourisme-nature

Le Makay est un massif de grès jaunes composé de hauts plateaux encore couverts, pour partie, de forêt ou de végétation arbustive ou herbacée typique des milieux secs de l’ouest malgache. L’érosion a entaillé ces plateaux de profonds canyons, lesquels abritent une végétation de type humide rappelant les forêts sempervirentes de l’Est de Madagascar.

Madagascar-Massif-du-Makay-foret-vegetation-montagne
Pendant des millions d’années, la vie s’est développée en totale autarcie dans ces vallées de plusieurs centaines de mètres de profondeur, y occupant toutes les niches écologiques. Ces biotopes isolés et vierges de toute observation humaine ont permis à des groupes d’animaux et de végétaux ancestraux de se différencier et de générer de nouvelles espèces.

Le Makay est ainsi devenu un véritable joyau de la nature, un sanctuaire d’espèces parmi les plus étonnantes de la planète. Son isolement et les particularités de son relief ont longtemps été un frein pour la mise en œuvre d’études scientifiques.

Madagascar-Massif-du-Makay-faune-sauterelles-nature
Or, si jusqu’ici ses trésors ont pu être préservés du fait de son relief inapproprié à l’Homme, la vertigineuse progression des feux de brousse ces dernières années à Madagascar et au cœur même du massif, menace aujourd’hui sa survie.

Un statut d’Aire Protégée

Dès 2007 des expéditions naturalistes ont alors été organisées par l’association Naturevolution pour étudier les richesses du massif et inventorier sa biodiversité avec pour objectif la création d’une Aire Protégée.

Le statut d’Aire Protégée offre tout d’abord une reconnaissance nationale mais aussi internationale, laquelle permet d’effectuer des actions de sauvegarde rapides. Ce statut offre également un cadre légal aux diverses actions qui peuvent être entreprises et montre aux habitants la richesse et l’intérêt qu’offre leur région. Enfin, il génère des créations d’emplois car un grand nombre de personnes est nécessaire pour entretenir une telle Aire. De la surveillance au suivi écologique en passant par le développement du tourisme, ce sont autant de nouveaux métiers pour les habitants de la région.

Encore très peu fréquenté du fait de sa configuration et des croyances locales, ce territoire sauvage commence ainsi à être reconnu pour la richesse de sa flore et sa faune exceptionnelle : plus de 300 espèces de plantes différentes ont été récoltées lors de la première expédition scientifique, dont plus de 80 espèces endémiques. Les observations zoologiques ont également été nombreuses. Un petit poisson nommé Pachypanchax a notamment été pêché dans cette région. Au niveau archéologique, des dizaines de sépultures et deux grottes ornées de peintures rupestres ont été découvertes.

Madagascar-Massif-du-Makay-lemurien-faune-Eulémur-Rufifrons
Préserver les habitats naturels menacés constitue l’un des plus grands défis environnemental de la région. En une dizaine d’années, les incendies provoqués par les hommes pour la culture sur brûlis – une culture ancestrale pour les populations locales – ont déjà fait disparaître une grande partie des forêts, emportant avec elles tous les secrets qu’elles renferment. Or la raréfaction de la forêt impacte directement l’économie locale fondée sur l’élevage. Les membres de l’association ont lancé plusieurs actions sur le terrain et ont obtenu notamment le retrait des troupeaux de zébus de la forêt de Menapanda, la plus grande forêt primaire du massif du Makay, ainsi que la cessation de l’activité de pêche illégale aux abords des lacs du massif.

En collaboration avec les villageois et les autorités locales, des actions orientées vers un tourisme équitable et durable ont été menées afin de diversifier l’économie de la région. Notre tour-opérateur soutient tout naturellement ces actions, et nous y proposons des circuits trekking afin d’y conjuguer la conservation durable avec le développement local.

Et si vous joigniez l’utile à l’agréable et profitiez d’une expédition dans le Massif du Makay avec Nosy – Explore Natural Islands pour participer à l’exploration et à la préservation des merveilles de cette Nouvelle Aire Protégée ?

Au-delà de son intérêt scientifique, le Makay est une destination privilégiée pour les voyageurs en quête d’aventure et de sensations fortes !

Madagascar-Massif-du-Makay-Rappel-Sakapaly-aventure-grotte-speleologie
Nager, ramper, glisser, sauter, grimper au cœur de ce gigantesque labyrinthe, observer les lémuriens diurnes et nocturnes, arpenter les plateaux arides, remonter les rivières, traverser les canyons, escalader les rochers, et vous immerger dans une nature hors norme et hors du temps… voilà ce qui vous attend avec nous !

Et si vous n’êtes pas encore convaincu, je vous invite à consulter nos voyages à Madagascar.

Par Nosy – Explore Natural Islands
Publié le 18 février 2017 dans Coup de coeur – Le blog de Nosy

Le Massif du Makay : joyau de Madagascar
5 (100%) 3 votes