L’ancienne réserve du Périnet aujourd’hui connue sous le nom de parc national d’Andasibe-Mantadia est une aire protégée située dans la partie Est de Madagascar et principalement constituée de forêts primaires. Situé à 140 kilomètres à l’est d’Antananarivo, le parc national d’Andasibe Mantadia est l’un des parcs les plus visités à Madagascar en raison de son accessibilité mais aussi et surtout pour la richesse de sa biodiversité. Il abrite notamment de vastes populations de lémuriens, dont le célèbre Indri indri.

Présentation du parc national d’Andasibe Mantadia

Le parc national d’Andasibe Mantadia fait partie de la province de Tamatave et est situé à 1,5 km d’Andasibe. Étendu sur une superficie de 16 310 ha, il est en fait formé de deux aires distinctes visitables de jour comme de nuit : la réserve spéciale d’Analamazoatra (810 ha) et le parc national Mantadia (15 500 ha), lesquels abritent une immense forêt humide, refuge de nombreuses espèces animales et végétales. L’altitude de la région d’Andasibe varie de 900 à 1250 m, le relief est accidenté et de nombreux cours d’eau coulent au fond des vallées. Le climat du parc et de ses environs est de type tropical humide et pluvieux, avec une température moyenne ne dépassant pas les 20° C.

Madagascar-ile-parc-national-Andasibe-foret-ecotourisme


Une incroyable biodiversité en plein cœur de Madagascar !

Le parc étant composé à 80% de forêt primaire vierge de toute empreinte humaine, on y trouve une incroyable diversité d’orchidées, de pandanus et de fougères géantes, mais aussi une multitude d’espèces de lémuriens, de caméléons et d’oiseaux, dont des espèces endémiques très rares. 77 % de la flore, plus de 80 % de la faune et 58 % des oiseaux sont des espèces endémiques.

Cameleon dans le Parc national Andasibe à Madagascar
En particulier, le parc national d’Andasibe-Mantadia abrite le plus grand et le plus étonnant lémurien au monde, l’indri-indri, dont la protection est assurée par la Réserve Spéciale. Véritable peluche vivante de 80 centimètres de haut, avec ses deux grands yeux ronds et son pelage noir et blanc, l’indri vit essentiellement dans les arbres et se nourrit de leurs feuilles. Sa rencontre est une expérience inoubliable pour les petits comme pour les plus grands. En famille, tôt le matin, venez écouter les longs cris qu’il pousse pour marquer sa présence et son territoire !

Lémurien Indri Indri dans le parc d'Ansasibe, à l'Est de Madagascar
Outre l’indri-indri, on compte parmi la faune exceptionnelle du parc le boa manditra, le lémur fauve, le lémur à crinière et le lémur à ventre roux, le caméléon de Parson, la Bergeronnette malgache, le tenrec, le Coua bleu et le Coua de Reynaud…

Cameleon dans le Parc national Andasibe à Madagascar

Un écosystème menacé mais des projets de développement locaux

Les feux de brousse, le braconnage et la culture sur brûlis encore très répandue dans l’agriculture malgache menacent cependant cet écosystème ; une menace qui grandit au rythme de la pression démographique et sociale observée dans l’un des pays les plus pauvres du monde.

Afin de limiter l’impact de la fréquentation en constante augmentation du parc, le Comité d’administration de l’Association Nationale pour la Gestion des Aires Protégées, aujourd’hui appelée Madagascar National Parks a décidé d’investir 50 % des droits de visites de ses parcs au service des différents micro-projets de développement locaux. La réhabilitation de bâtiments communaux, la construction de dispensaires, d’écoles, la création de musées, de centre d’éducation et de loisirs… sont autant de projets financés par le tourisme.

Projet scolaire à Madagascar
Le parc dispose dans son enceinte de deux sites de camping pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes et trois hôtels et restaurants ont été ouverts à proximité, ce qui a permis la création d’une centaine d’emplois et l’amélioration du niveau de vie des populations locales.

Côté pratique : visiter le parc national d’Andasibe Mantadia

Le parc national d’Andasibe-Mantadia est accessible depuis la capitale en 3 heures de route environ. Vous pouvez vous y rendre en taxi-brousse.

Différents types d’hébergements sont proposés dans la ville d’Andasibe et dans les environs du parc, du petit hôtel pour backpackers au bungalow avec piscine, or il est également possible de camper au sein même de la réserve spéciale d’Analamazoatra. Prévoyez anti-moustique et vêtements longs !

Madagascar-ile-parc-national-Andasibe-hebergement-Vakona-Lodge

La réserve de Mantadia étant composée de forêt primaire dont 10 000 ha quasi intacte, elle comporte des sentiers à peine tracés. Mieux vaut donc être accompagné d’un guide pour l’explorer. Nosy vous propose de découvrir ce parc au travers de deux circuits dans l’est de Madagascar : un voyage sous le signe de la faune et de la flore, avec un final édénique sur l’île Sainte-Marie, et une aventure solidaire mêlant visites écotouristiques, trekking et immersion villageoise.

La forêt est divisée en deux par la route : d’un côté se trouvent les lémuriens à queue touffue noire et rouge, difficiles d’approche, de l’autre, les Sifaka au diadème doré et les indri-indri. Cette partie de Mantadia comporte de bonnes pistes qui, bien qu’abruptes, offrent une belle vision de l’ensemble de la forêt et des points de vue intéressants pour l’observation des oiseaux. Outre ses nombreuses espèces animales et végétales, la réserve de Mantadia renferme un lac sacré, une piscine naturelle et d’impressionnantes chutes d’eaux où les populations locales viennent pratiquer des rites culturels.

Madagascar-National-Park-Andasibe-Mantadia-waterfalls

Le parc national d’Andasibe offre 5 circuits différents et la réserve spéciale d’Analamazoatra 4, tous d’un niveau différent. Ces circuits vous permettent d’explorer la forêt et de partir à la rencontre des espèces qui l’habitent tout en profitant des somptueuses piscines naturelles et des cascades.

N’hésitez pas à consulter nos voyages à Madagascar

Par Nosy – Explore Natural Islands
Publié le 04 décembre 2017 dans Coup de coeur – Le blog de Nosy