Bienvenue dans l‘île de Rodrigues, l’île aux mille lagons ! Fragile éclat d’émeraude perdu au beau milieu de l’Océan Indien, Rodrigues, la plus petite et la plus isolée des trois îles de l’archipel des Mascareignes, surnommée « Cendrillon », apparaît comme un petit miracle avec son lagon aux mille nuances, sa nature préservée et l’accueil chaleureux de ses habitants.

Lagon de Rodrigues

Petite histoire de l’île de Rodrigues

Un véritable paradis à seulement une heure trente de vol de l’île Maurice dont elle fait partie, tout en jouissant d’un statut d’autonomie depuis 2002. C’est en 1528 que l’île fut découverte par les Portugais et nommée « Rodrigues », du nom du navigateur portugais, Diogo Rodrigues, qui la plaça pour la première fois sur une carte.

Loin des clichés de carte postale, Rodrigues fascine par sa nature sauvage et exerce une sorte de pouvoir magnétique sur ceux qui l’approchent. C’est ce supplément d’âme qui la distingue de la plupart des îles tropicales et qui a inspiré à Le Clézio son fameux Voyage à Rodrigues.

Cette île de taille modeste (18 kilomètres de long sur 8 kilomètres de large) d’origine volcanique, luxuriante au centre et aride sur les côtes, est un véritable joyau naturel parsemé de montagnes, de vallées, de lagunes et de cavernes.

Anse Trou d'Argent plage crique paradis

Elle présente en outre la particularité d’abriter un lagon d’une surface deux fois supérieure à celle des terres émergées : 200 kilomètres carrés parsemés de plusieurs îlots dont les îles Cocos et Crabes, entourés d’une barrière de corail à la richesse exceptionnelle (273 espèces de coraux y sont recensés) offrant un camaïeu de couleurs fascinant !

Le sud-ouest de l’île est dominé par une plaine karstique formée de grès d’origine corallienne. Son sous-sol abrite de nombreuses cavernes, dont la fameuse Caverne Patate où l’on peut admirer d’étonnantes formations géologiques créées au fil des siècles par la tectonique des plaques.

Observation de poissons et des coraux lors d'une plongée

Au centre, les vallons se succèdent autour du Mont Limon, le point culminant de l’île (398 mètres), et les petites routes serpentent avant de plonger dans le lagon ourlé d’écume… Les cotes déchirées comme sculptées par les éléments se rapprochent davantage de certaines côtes bretonnes que des paysages tropicaux habituels.

Balade vers Trou d'Argent le long de la côte de Rodrigues

A Rodrigues, on ne trouve pas non plus de champs de canne à sucre comme dans la plupart des îles de la région, mais des vallées encaissées tapissées d’une végétation dense et colorée, des terrasses cultivées, des bouquets de vétiver qui embaument l’air…

La vie est un long fleuve tranquille dans cette île créole sans rivières où l’on cultive la douceur de vivre, et où l’on parle français – quoique la langue officielle soit l’anglais – depuis que le créole a été banni de l’église.

Petit Gravier à Rodrigues

L’île abritait jadis de nombreuses espèces d’oiseaux et une tortue terrestre géante endémique à ce jour disparue, victime des massacres commis par les premiers colons entre 1732 et 1795. Une espèce endémique de chauve-souris est également très menacée actuellement.

Il reste toutefois bon nombre d’oiseaux à observer, et notamment le majestueux ballet des pailles-en-queue, oiseaux marins à l’interminable queue de plumes blanches.

Ornithologie sur l'île de Rodrigues

Que voir, que faire dans l’île de Rodrigues ?

L’île de Rodrigues vit principalement de la pêche, de l’agriculture et du tourisme.
Elle attire aussi bien les voyageurs en quête de tranquillité et d’authenticité, fuyant les foules et les grands resorts, qui opteront pour des activités douces (bains, excursions, balades à pied, rencontres avec les habitants…), que les amateurs de sports nautiques et de plongée, fascinés par son fabuleux lagon.

Plage de l'Anse Mourouk

Les uns comme les autres trouvent à Rodrigues de quoi satisfaire leur soif de nature et de liberté car Rodrigues est bel et bien un paradis pour les amoureux de la Nature ! Contrairement à Maurice, elle a su se tenir à l’écart du tourisme de luxe et préserver son charme, son authenticité et sa biodiversité. En particulier, ne manquez pas de faire un  crochet par la Réserve de tortues géantes et les grottes François Leguat ! Vous y découvrirez les plantes les plus rares et les habitants les plus zen de l’île.

Tortue sur l'île de Rodrigues

Les plus courageux pourront grimper jusqu’au sommet du mont Limon pour profiter d’une vue panoramique de l’île tandis que les amateurs de fonds sous-marins partiront explorer les récifs coralliens. Rodrigues est également une destination de rêve pour la pêche aux gros !

Vue sur le lagon de Rodrigues et l'îlot Hermitage

Visiter l’île de Rodrigues

Avec ses allures rudes et austères, Rodrigues est une île à découvrir lentement, à travers ses paysages, mais aussi à travers sa population accueillante et chaleureuse, et sa culture bien ancrée. Levez-vous tôt pour ne pas manquer le marché pittoresque de Port-Mathurin alors que le village s’anime et prenez le temps de découvrir le folklore Rodriguais.

D’inspiration à la fois africaine et bretonne, il est très proche de son héritage métissé. Le tambour chante l’Afrique  tandis que les influences européennes se retrouvent dans la rythmique…

Marché du port Mathurin à Rodrigues

Séjourner à Rodrigues, comme le rappelle le slogan repris sur les t-shirts souvenirs (« Rodrigues, l’île anti-stress »), c’est choisir de passer quelques jours hors du temps dans un petit coin de paradis encore préservé, dans le calme et la tranquillité, en faisant des rencontres inoubliables…

Coin de paradis à Rodrigues

Et si vous n’êtes pas encore convaincu, je vous invite à consulter notre voyage à Rodrigues.

Par Nosy – Explore Natural Islands
Publié le 11 février 2018 dans Coup de coeur – Le blog de Nosy